SHARE

Le marché des loisirs créatifs enregistre de bons chiffres d’affaires ces dernières années. Les activités manuelles séduisent les Français et c’est une tendance qui devrait perdurer. Pour ceux qui projettent de se lancer dans la création d’entreprise et se spécialiser dans la vente de loisirs créatifs, voici ce qu’il y a à retenir.

Loisir créatif : un marché en plein boom

Les activités manuelles en tout genre ont le vent en poupe et conscients de ce constat, les enseignes et les magasins de loisirs créatifs se multiplient. Pâte polymère, perles à repasser, scrapbooking, modelage, crayons gras et autres peintures acryliques : tous les accessoires pour se lancer dans la création home-made séduit tous les âges. Le secteur est d’ailleurs en expansion et pour les grandes enseignes, les supports en bois pour la mosaïque, la peinture et les kits de création de bijoux restent des must-have. Les clients sont avides de pièces uniques et investissent dans des matériels spécifiques, même s’ils débutent dans les activités manuelles. C’est ainsi sans surprise que l’on se rend compte que les grandes enseignes enregistrent de bons chiffres d’affaires à l’année.

Rien qu’en France, le marché du loisir créatif se porte bien. En 2017, il représentait plus de 800 millions d’euros et les chiffres continuent de monter en flèche. Aux États-Unis, ce chiffre est multiplié par deux voire par quatre pour certaines enseignes. On peut ainsi espérer un doublement du marché français dans les années à venir. Avec un accès libre à Internet et à tous les tutos en ligne, les gens peuvent désormais s’atteler à des activités créatives à partir de perles Hama, de pate Fimo et de papeterie. Les arts créatifs ne manquent pas et se déclinent pour tous les âges, ce qui assure ainsi aux magasins de loisirs créatifs, de bons rendements à l’année.

Quels sont les types d’arts créatifs les plus en vogue ?

Les produits qui séduisent le plus les acheteurs sont le scrapbooking ou la personnalisation d’album photos, la décoration d’intérieur, la cuisine créative, la création de bijoux ainsi que la pâte Fimo. D’autres arts créatifs comme la broderie, la peinture à l’huile et la peinture sur tissus, la création d’objets en bois et en raphia ou encore la peinture aquarelle. Pour savoir quel type d’activités manuelles proposer dans sa boutique, on commencera par faire une étude de marché, ce qui devrait aider à sonder les besoins des clients et à analyser la concurrence.

L’idée est d’établir un review du secteur puis d’établir un business plan qui va guide le projet de création d’entreprise, depuis le choix des articles à proposer jusqu’au lancement de la boutique. On n’hésitera pas à visiter les salons professionnels, notamment les stands dédiés des grands magasins pour voir ce qu’ils proposent. On n’oublie pas non plus de fureter sur les boutiques en ligne des grandes marques et dans les magazines de loisirs créatifs pour noter les tendances du moment.

Investir Internet et proposer des ateliers créatifs

Pour que le magasin de loisirs créatifs gagne rapidement en visibilité, il faut penser à créer un site marchand qui sera relié à la boutique physique. Comme Internet compte une manne importante de clients potentiels, ce serait un tort de ne pas en profiter. On s’assure tout de même de confier la création du site à des professionnels dans le domaine pour avoir un site professionnel. Le principal avantage d’avoir un site web, c’est que l’on peut mieux instaurer une relation de proximité avec les clients et leur faire part plus facilement des nouveautés de la boutique en termes de matériels pour le loisir créatif.

Enfin, pour attirer le maximum de clients, on peut organiser des ateliers créatifs dans l’enceinte du magasin, avec une dizaine de participants si l’espace le permet. En s’alliant avec les marques, on peut générer à la fois un bon taux de visite du magasin et de bons chiffres d’affaires tout en renforçant les relations avec les fournisseurs et les marques partenaires.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here