SHARE
Financer ses machines en leasing

Pratique de plus en plus utilisée pour financer ses besoins en équipement sans passer par le prêt bancaire, le leasing renferme de nombreux avantages. Il permet entre autres de préserver sa trésorerie d’entreprise en étalant les dépenses sur une durée allant jusqu’à 60 mois. Découvrez ci-dessous les autres raisons de financer ses machines en leasing !

Qu’est-ce que le leasing ?

Mot spécifique également appelé crédit-bail, le leasing n’est autre qu’un contrat de location à durée déterminée qui inclut ou non dans ses termes l’option d’achat.

Il permet à une entreprise de n’importe quelle envergure de se servir d’un matériel de production pour une courte, moyenne ou longue durée, sans en être propriétaire. Si ce mode de financement est de plus en plus plébiscité par les entreprises pour acquérir le matériel dont elles ont besoin, c’est parce qu’il leur permet de préserver leur trésorerie. En effet, en ne payant que le coût de la location, il permet de respecter le budget mensuel fixé.

Qui sont les acteurs du leasing ?

Un contrat de leasing réunit généralement 3 principaux acteurs :

  • Le fournisseur du matériel
  • Le crédit preneur
  • Le crédit bailleur.

Le premier est l’enseigne chez laquelle l’entreprise loueur s’est renseignée sur l’existence du matériel dont elle a besoin pour son activité. Cette entreprise loueur est le crédit preneur qui a recours à un autre établissement financier, le troisième acteur, pour acheter le matériel en question.

Ce crédit bailleur peut être une société de leasing ou une maison de crédit selon la loi du 24 janvier 1984. Une banque, une société de crédit-bail ou un établissement de crédit peuvent aussi faire office de sociétés de leasing. Elle se porte acquéreur du bien et va le louer immédiatement au loueur sur une certaine durée convenue. Celle-ci va généralement de 3 à 7 ans et à son terme, selon le contrat, le crédit loueur peut rendre ou racheter le bien à sa valeur résiduelle. Pour en savoir plus, une enseigne spécialisée vous donne de plus amples informations.

Financer ses machines en leasing

Le fonctionnement du leasing

Si vous excellez par exemple dans le secteur agricole et souhaitez disposer d’un tracteur, mais que vous n’avez pas les moyens financiers d’en acquérir un, vous pouvez recourir au leasing.

Commencez par chercher le modèle de tracteur qui vous convient dans une enseigne spécialisée en matériel agricole. Puis, déposez votre dossier de demande auprès d’un crédit bailleur. Après avoir examiné la situation financière de votre entreprise, dont sa capacité à s’acquitter d’un certain coût de location du matériel, il procède à son achat. Il en devient ainsi le propriétaire, mais en mettant à votre disposition pour une durée déterminée le matériel, moyennant un loyer convenu d’avance.

C’est dans ce sens que ce mode de financement est un peu plus coûteux qu’un prêt classique. En effet, outre son taux de crédit parfois plus élevé, les montants à payer tous les mois couvrent aussi les intérêts et l’amortissement financier. Cela n’est toutefois rien si on le compare aux avantages non négligeables fournis.

À la fin du contrat, vous pourrez, au choix :

  • Rendre le bien
  • Renouveler votre contrat
  • Acheter le bien à sa valeur résiduelle, à savoir son prix de cession mentionné dans le contrat, en prenant en compte les loyers déjà payés.

Que peut-on financer avec le leasing ?

Sans détenir un certain apport financier obligatoire ni recourir à un crédit professionnel, vous pouvez vous équiper du matériel adéquat pour développer votre activité. Cela peut être de l’outillage professionnel comme il peut s’agir d’outillage à main.

Peuvent aussi faire l’objet d’un leasing des biens d’équipement professionnels dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration, médical, bureautique, industriel, etc. Il en est de même pour les véhicules utilitaires ou de société dont peuvent avoir besoin les entreprises de n’importe quel domaine. Les biens immobiliers servant de locaux d’entreprise comme des bureaux ou des entrepôts peuvent également bénéficier de ce type de financement.

Il vous servira à disposer de toutes les machines nécessaires dans les différents processus industriels de votre activité. Faites de même pour l’ensemble de votre matériel agricole, dont les biens et les objets utilisés pour mener à bien les différentes activités relatives à une exploitation professionnelle.

Si vous avez besoin d’un véhicule dans le cadre de votre activité professionnelle, aussi bien marin, volant que terrestre, vous pourrez également avoir recours au leasing.

Vos matériels informatiques et bureautiques peuvent aussi être acquis par ce biais. On parle ici des outils qui servent au traitement automatisé de vos informations et données d’entreprise. La totalité des machines nécessaires à une activité en bureau pourra ainsi être financée de cette manière. Cela comprend les ordinateurs, les imprimantes, les outils de reprographie et de photocopie, etc.

Si vous travaillez dans le domaine médical, le leasing vous permet aussi d’acquérir tout le matériel dont vous pourriez avoir besoin. Même si cela ne fait pas partie des machines de production, l’agencement de vos locaux d’entreprise peut aussi être réalisé grâce au leasing.

entreprises pourquoi machines

Les avantages du leasing

Le leasing s’adapte ainsi à tous les domaines d’activités professionnelles ou commerciales, une bonne raison de le privilégier si vous ne voulez pas vous encombrer de prêts classiques.

En effet, le matériel étant entièrement fourni par la société de leasing, vous n’avez aucun apport personnel à fournir. Vous conservez ainsi votre trésorerie d’entreprise afin de vous en servir à bon escient. Assurez toutefois d’en avoir suffisamment, car les financements proposés ne dépassent généralement pas les 70 % du prix HT du matériel.

L’autre avantage est que le préfinancement de la TVA incombe aussi au crédit bailleur tandis que le paiement de celle-ci est échelonné pendant toute la durée du contrat.

Avec le leasing, des possibilités de déductions d’impôt existent et le matériel loué ne doit pas obligatoirement figurer dans l’actif du bilan d’entreprise. Au même titre que l’apport financier, aucun dépôt de garantie ou de caution solidaire ne vous est demandé.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here