SHARE
equipe business entreprise

L’évolution du monde du travail permet aujourd’hui de mettre en évidence l’existence de risques psychosociaux. Face à cette menace évidente, les entreprises doivent désormais prendre leurs responsabilités. Découvrez quelques solutions pour mieux agir et prévenir ces risques durablement.

Risques psychosociaux, de quoi parle-t-on exactement ?

Les risques psychosociaux, également appelés RPS, peuvent découler de situations professionnelles inconfortables aussi bien physiquement que mentalement pour les salariés. Rarement issus de situations ponctuelles, ils font leur apparition sur la durée dans l’entreprise, et se développent comme un poison dans un système mal immunisé.

Les risques psychosociaux les plus fréquemment observés sont :

  • Le stress, qui découle en principe du manque de ressources accordées à une personne pour accomplir les missions qui lui sont confiées.
  • L’épuisement professionnel, autrement appelé “burnout”, qui commence aujourd’hui à être pris très au sérieux par les entreprises.
  • Le harcèlement moral, qui peut entraîner rapidement de graves dégradations sur la santé des personnes ciblées.
  • Les violences physiques, plus rares mais qui découlent aussi d’un dysfonctionnement profond dans l’entreprise.

Ces risques, qui concernent avant-tout les salariés de l’entreprise, sont aussi coûteux sur le long terme pour l’entreprise. Avec un taux de turnover important, certaines organisations sont contraintes d’effectuer des remplacements réguliers, ce qui implique de devoir former en permanence de nouveaux salariés pour les mêmes postes. Laisser les choses se dérouler tout en espérant qu’il n’y aura pas de conséquences, ce n’est donc plus une solution envisageable.

Comment une entreprise peut-elle agir pour la prévention des risques ?

La réglementation actuelle impose à l’employeur d’anticiper les risques psychosociaux dans l’entreprise. Voici quelques conseils pour mettre en place une meilleure prévention :

1 – Identifiez les signes d’alerte

Avant d’en arriver à des dysfonctionnements sérieux dans l’entreprise, vous aurez à coup sûr l’occasion d’identifier quelques signes annonciateurs chez vos salariés. Manque d’énergie et d’investissement au travail, problèmes de concentration, absentéisme, irritation facile ou encore mécontentement… tous ces signes peuvent être liés à des problèmes sérieux sur les postes occupés par les salariés en question.

Veillez donc bien à mesurer la charge de travail attribuée à vos collaborateurs, ainsi que les ressources (temps et moyens) mises à leur disposition. Placer un salarié dans une situation de stress pour “l’aider” à avancer, cela pourrait fonctionner un temps. Mais sur le long terme, vous impacterez forcément sa santé et sa motivation pour rendre service à l’entreprise.

2 – Restez à l’écoute des salariés

Dans une entreprise, il est important de donner la parole aux salariés. C’est pourquoi il est toujours bon d’organiser des réunions afin de permettre aux salariés d’échanger régulièrement avec leurs supérieurs hiérarchiques sur leurs conditions de travail. Ces réunions sont aussi un excellent moyen de découvrir les spécificités de chaque poste et de mieux comprendre le rôle de chacun. Une mesure idéale pour améliorer l’esprit d’équipe. Informer les managers permettra également de faciliter la prise de conscience des risques dans toutes les équipes.

Restez également à l’écoute lors des changements. Lorsqu’un salarié subit des modifications permanentes sur son poste, et qu’il doit faire preuve d’adaptation à chaque fois, il peut se retrouver en position de vulnérabilité face à ces risques psychosociaux. S’il vous fait part de son stress ou de ses difficultés à s’adapter, son retour est à prendre très au sérieux. Vous devez être en mesure de bien évaluer le stress et d’en identifier la source. Certains salariés sont de véritables stressés de nature qui parviennent aisément à vivre avec leur condition au fil des années. D’autres supporteront mal la pression apportée par le contexte de l’entreprise, et finiront par craquer s’ils ne sont pas bien accompagnés.

Soyez bien à l’écoute de TOUS vos salariés. N’oubliez pas que les risques psychosociaux touchent également les cadres, qui peuvent parfois s’écrouler sous le poids des responsabilités et des multiples postes à gérer.

3 – Réorganisez l’entreprise en conséquence

Si les signes annonciateurs des risques psychosociaux apparaissent chez plusieurs salariés; c’est bien le fonctionnement de l’entreprise qui doit être remis en cause. Dans plusieurs secteurs (le secteur commercial notamment), certains managers ont pris l’habitude de mettre en concurrence les salariés afin de maximiser les profits. Ces méthodes destructrices pour l’humain et la longévité des salariés dans l’entreprise sont à proscrire dans une logique de management responsable. Réorganisez votre fonctionnement en conséquence.

4 – Proposez des formations à vos collaborateurs

Quelle que soit la taille de votre entreprise, il est important d’organiser régulièrement des formations sur la prévention des risques psychosociaux. Ces formations sont généralement dispensées aux managers. Cependant, beaucoup d’experts en la matière estiment que tous les membres de l’entreprise doivent être informés sur cette problématique. La formation aux risques psychosociaux est une mesure de prévention nécessaire qui permettra à vos équipes de mieux s’organiser et de travailler ensemble de façon plus responsable.

L’objectif de ce type de formation est d’apprendre à repérer les facteurs de risque pour mieux les éliminer. Les professionnels interviennent sur une journée en mêlant théorie et pratique. Les mises en situation proposées permettent de visualiser directement les différentes formes que peuvent prendre les risques psychosociaux au quotidien.

5 – Donnez du sens au travail effectué

Si vous souhaitez limiter l’apparition des troubles psychosociaux; vous devez être capable d’insuffler une véritable envie d’aller travailler chez vos salariés. Ce n’est pas forcément évident dans tous les secteurs et toutes les branches d’activité; mais il existe quelques actions faciles à mettre en place pour donner du sens au travail. Fixez des objectifs atteignables et stimulants à vos salariés. Donnez-leur une vision globale de la direction prise par l’organisation. Ils sont membres à part entière du projet de l’entreprise, il est donc parfaitement normal qu’ils soient informés régulièrement sur son évolution. Rassurez vos salariés sur le fait qu’ils sont utiles et appréciés dans l’entreprise.

Veillez aussi à considérer sérieusement les attentes de vos salariés concernant leur journée de travail. Vous pouvez par exemple aménager un espace détente dans l’entreprise, qui aidera vos collaborateurs à retrouver un aspect ludique à certains moments de la journée. Vos collaborateurs doivent se lever chaque jour sans appréhension à l’idée de se rendre sur leur lieu de travail.

Cela semble évident, mais il est toujours bon de le rappeler : un salarié heureux sera plus productif dans ses actions quotidiennes. Jouer sur la motivation permettra aussi de réduire le taux d’absentéisme dans l’entreprise. Le bonheur au travail est une idée qui pouvait sembler absurde il y a quelques années; mais qui s’affirme aujourd’hui comme la nouvelle tendance qui anime les managers modernes. En même temps, quand cela profite autant à l’entreprise qu’à ses salariés, pourquoi s’en priver ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here