SHARE
internet web

Grâce à l’auto-entreprise, il est possible de découvrir de nouvelles formes d’activité sans risquer de perdre sa sécurité et sa stabilité financière. Il s’agit tout simplement de mettre en place une nouvelle occupation professionnelle dans le secteur de son choix, et de vendre les services ou les marchandises de son choix. Si vous choisissez de devenir auto entrepreneur, vous bénéficiez donc d’un statut spécifique et parfois avantageux, à condition de respecter un certain nombre de règles.

Quelles sont les formalités pour devenir auto entrepreneur ?

Il existe un portail des auto-entrepreneurs, ainsi que de nombreuses plateformes telles qu’espace-autoentrepreneur.com dédiées à l’accompagnement de porteurs de projets souhaitant explorer de nouvelles opportunités ou diversifier leurs occupations professionnelles.

Il est très facile de créer une nouvelle activité et de devenir auto entrepreneur, puisqu’il s’agit de remplir un formulaire en ligne en donnant des renseignements concernant son identité, ses coordonnées, ainsi que la nature de son activité. Le créateur de l’auto-entreprise est se voit alors affilié à un Centre de Formalité des Entreprises et reçoit un numéro de SIRET. Il est dès lors en mesure de démarrer sa nouvelle occupation et d’adresser des factures à l’ensemble de sa clientèle.

En d’autres termes, les formalités pour devenir auto entrepreneur ne sont pas excessivement complexes, ni contraignantes. C’est d’ailleurs là toute la force de ce régime spécifique.

C’est pour cette raison que de plus en plus d’actifs décident de devenir auto entrepreneur et d’ainsi pouvoir expérimenter un nouveau projet professionnel. Ils sont en mesure d’y mettre fin aussi rapidement qu’ils l’ont créé, et ne sont pas soumis à la rédaction des statuts d’une société classique. Concrètement, cela signifie que contrairement à un entrepreneur classique, vous disposez d’une latitude bien plus importante.

Est-il compliqué de gérer une auto-entreprise ?

La gestion d’une auto-entreprise se veut simplifiée. Concrètement, cela signifie que vous n’êtes soumis à aucune règle véritablement contraignante, si ce n’est l’obligation de tenir régulièrement à jour un carnet de recettes. De plus, vous devez conserver l’intégralité de vos devis et de vos factures.

En plus de cela, vous devez veiller à déclarer régulièrement votre chiffre d’affaires. Cela peut être effectué de manière mensuelle ou trimestrielle, selon vos préférences personnelles. Le calcul de vos cotisations s’effectue en fonction de votre choix. Notez que si vous ne faites aucune recette, alors vous ne faites aucun chiffre d’affaires et ne devez pas être imposé.

C’est l’une des raisons pour lesquelles les actifs sont de plus en plus séduits par ce statut : la possibilité d’expérimenter sans devoir subir de grandes contraintes.

Il est donc très simple de démarrer une nouvelle occupation professionnelle afin de vérifier sa viabilité dans le temps, de commencer à en tirer des bénéfices et à la consolider. Devenir auto-entrepreneur offre de nombreuses possibilités, tout en s’affranchissant d’un certain nombre de réglementations auxquelles sont sujets les entrepreneurs classiques lorsqu’ils démarrent un nouveau projet. Un bon moyen d’améliorer ses performances commerciales.

Il est donc aussi simple de gérer son activité que de la créer. Là encore, les opportunités offertes à celui qui souhaite devenir auto entrepreneur sont nombreuses, c’est pourquoi ce statut séduit de nombreux actifs. Grâce à des règles souples et des opportunités tout aussi flexibles, il s’agit du régime idéal pour qui souhaite découvrir de nouveaux horizons professionnels sans craindre d’être écrasé par le poids des normes et des réglementations.

Quels sont les avantages de ce régime spécifique ?

La première chose à savoir, c’est que vous pouvez faire de votre auto-entreprise votre activité principale. Si vous êtes sûr de vous, de vos compétences et de vos objectifs, vous pouvez vous lancer corps et âme dans votre projet. Gardez cependant en tête que des plafonds de chiffre d’affaires s’appliquent selon la nature de votre activité. Pour une occupation de services, ce seuil est de 70 000 euros, et il est de 170 000 euros pour des activités commerciales (vente de marchandises).

Par ailleurs, vous pouvez parfaitement devenir auto entrepreneur en tant qu’activité secondaire. En effet, ce statut est cumulable avec une situation de salarié ou de fonctionnaire. Libre à vous donc de vous assurer une sécurité financière tout en démarrant votre nouveau projet et en testant sa viabilité sur le moyenlong terme !

Veillez toutefois à disposer de plusieurs clients et de ne pas travailler à temps plein pour un seul et unique membre de votre clientèle, au risque de frôler le salariat déguisé et de vous retrouver dans une situation d’illégalité.

Dans la plupart des cas, ce statut offre de réels avantages. Comme évoqué plus haut, vous pouvez le révoquer quand vous le souhaitez, n’hésitez donc pas à vous lancer pour expérimenter ! Vous serez en mesure de tester la viabilité de votre projet ou tout simplement de vous reconvertir afin d’explorer de nouveaux horizons professionnels.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here